Communication avec les défunts, exorcisme… où la perte de la réalité

Cette explosion et cet intérêt pour les « sciences occultes », comprenez la magie, l’exorcisme, les manifestations de hantise, ont débuté au moment de la crise, c’est-à-dire en 2008 – 2009. Le marqueur, si l’on peut le définir ainsi a été l’émission de M6 « voyance dernière espoir » où la production nous a vendu de la voyance à la sauce « Charmed ». C’est à peu près à cette époque où voyance, médiumnité, sorcellerie et autres étrangetés surnaturelles ont comme fusionné.

Puis il y a eu 2012 et son PHÉNOMÈNE, trois ouvrages écrits par une médium – journaliste qui fait la une de certains journaux, magazines et autres émissions de radio ou de télévision.

Là encore, ce qui aurait pu être une chance pour l’activité se révéla être en fait une farce qui aura des répercussions particulièrement négatives sur le monde de la médiumnité, par extension sur celui de la voyance et sur toute une génération de jeunes professionnels.

Force est de constater que trente années de lutte pour faire le ménage dans la profession, pour donner une autre image de celle-ci, pour aller vers une forme moderne et épurée de l’exercice de la profession ont été balayées en l’espace de deux ans d’un revers de main entre autres par cette médium journaliste bénévole qui semble plus jouer à l’apprenti sorcier qu’au véritable médium. Après, il faut être honnête un médium sans carte de presse n’aurait pas eu le même accueil, il faut bien le signaler. Il y a quand même un effet corporatiste qu’on ne peut pas « occulter ».

Ce qui pose réellement question, ce n’est pas que cette médium écrive des livres, c’est son droit. Ce n’est pas non plus les sujets que traitent certaines émissions de télévision ou de radio. NON, ce qui questionne, ce qui interpelle, c’est le contenu et les messages qui sont passés.

Ce qui pose problème d’une certaine façon, c’est la banalisation de ce qui est dangereux et limite. Ainsi, entre de mauvaises mains ou véhiculé par le mauvais « pouvoir » (comprenez certains médias) les pratiques les plus dangereuses deviennent ordinaires et naturelles alors qu’il n’en est rien.

Mais il faut bien l’avouer, c’est aussi l’époque qui veut cela. En période de crise, certaines personnes sont prêtes à croire à tout et à n’importe quoi, à renoncer au plus élémentaire sens critique, aux valeurs, à l’éthique et à bien d’autres choses…

Bien évidemment, il ne s’agit pas de remettre en cause le phénomène de médiumnité. Cela existe, c’est un fait. Cependant contrairement à ce que beaucoup de médiums disent, il n’est possible de communiquer qu’avec une personne récemment disparue, voire sur le départ. Cela va généralement de quelques jours qui suivent le décès à quelques semaines pas plus. Après, il ne s’agit plus de médiumnité mais de voyance et les professionnels ne communiquent pas avec une entité mais captent tout simplement des informations de la vie de défunt par un intermédiaire, le consultant, l’inconnu du « jour », une photo ou un objet (qui est un support de voyance, rappelons-le). De même, un défunt n’évoque jamais le futur, il ne parle pas d’avenir. Si le soi-disant médium vous parle de votre avenir par l’intermédiaire de votre grand-père ou de votre grand-mère, dites-vous que c’est de la voyance et que le déclencheur c’est votre présence. De même, il y a peu de chance qu’un médium professionnel ou pas puisse communiquer avec Napoléon, Jeanne d’Arc, Victor Hugo ou n’importe quel illustre d’une autre époque. Pourquoi parce que passé un laps de temps, la communication n’est plus possible ; le défunt étant passé à un autre stade d’évolution, à une autre forme (un article sera bientôt consacré à l’au-delà). Et là, il ne s’agit pas pour un médium d’être branché ou pas sur une onde ou sur une autre. C’est juste qu’à un moment donné les choses ne sont plus possibles parce que notre état d’homme, d’être humain ne nous le permet pas. C’est aussi simple que cela.

Communication avec les défunts

Ce petit éclaircissement étant fait, passons maintenant aux âmes, aux esprits en eux-mêmes. Depuis plus de quatre ans, on nous bassine avec les âmes errantes qui n’arriveraient pas à passer de l’autre côté, à entrer dans la lumière. Au passage, il est toutefois bon de signaler que ces références, ces termes sont tous tirés de la série « GOSHT WHISPERER » ou de film « 6e sens ». Peut-être faudrait-il que certains médiums, notamment cette médium – journaliste, arrêtent la télé, cela leur ferait certainement le plus grand bien !

Pour ceux et celles qui ont déjà entendu parler de l’EMI, il est clair que l’idée d’âmes errantes est bidon. En effet, toutes les personnes qui sont revenues d’une expérience de mort imminente décrivent plus ou moins la même chronologie des faits. La mort clinique entraînant la sortie du corps, la PRISE DE CONSCIENCE de leur mort physique, l’entrée dans un tunnel noir et l’apparition d’une lumière. La lumière étant évidemment la vision la plus positive de l’Emi. D’autres décrivent aussi être restées bloquées dans un tunnel à attendre, d’autres ont eu des visions dignes de l’enfer. Quoi qu’il en soit, une fois que ces « experiencers » sont entrées dans le tunnel, vision commune à tous, ils n’ont plus eu accès au monde « réel », le contact avec les humains n’était plus possible. Notez aussi que ces expériences se vivent sur un laps de temps infime, de quelques secondes à quelques minutes, pas plus. L’entrée dans le tunnel, elle, intervient brutalement, automatiquement et rapidement. Tous ces témoignages vont donc à l’encontre de la « théorie « de l’âme errante. L’âme perdue, bloquée, à la mémoire défaillante, en quête de passé, de vengeance ou de vérité, tout ça c’est du film, un fantasme.

La grande et merveilleuse idée qui veut que nous, pauvres humains, puissions venir en aide aux défunts en leur permettant de passer de l’autre côté grâce à la force de notre esprit ou de notre amour, c’est de la superstition. C’est même très prétentieux ! S’il suffisait de trois ou quatre prières, de deux bâtonnets d’encens, d’un cierge et d’un signe de croix pour qu’une âme accède au repos alors la cérémonie d’enterrement que toutes les religions, toutes les cultures pratiquent suffiraient largement.

Communication avec les défunts

Parler d’âmes errantes, d’esprits réfractaires, c’est aussi évoquer les hantises de lieux ou de personnes. Ces phénomènes sont apparus entre la première guerre et la fin de la seconde guerre mondiale. La disparition de millions de personnes, l’impossibilité de faire le deuil parce que pas de corps a créé comme une forme de « psychose » mondiale. C’est d’ailleurs durant cette période que sont nés le spiritisme et tous ses courants.

Et puis en 1984, ce fut la sortie de SOS fantômes. À partir de cette date, de nombreuses personnes se faisant appeler des parapsychologues ont créé toutes une panoplie outils inspiré du film permettant de repérer les trépassés. Là encore, certains esprits « dérangés » ou en manque de fantastique, mais bien en chair eux, s’en sont inspirés pour faire leur beurre. Cela a été de début de la chasse aux fantômes. Ainsi, de nombreux « groupes » « armés » de EMF ou K2 (détecteur de fréquences électriques, car les esprits sont énergies, c’est bien connu), d’un thermomètre laser (pour vérifier les variations de température car là aussi lorsqu’il y a fantôme la température chute), d’une lampe IR, d’un dictaphone ou d’un DEI (pour enregistrer les voix d’outre-tombe), une caméra, un argentique, un anémomètre, un géophone (détecteur de mouvement) ainsi qu’une station de surveillance, se sont lancés dans la chasse aux esprits. Bon, vous l’aurez compris tout cela est fait pour les personnes en manque de sensations ! C’est un peu comme le phénomène Star Wars où des générations entières se prennent au jeu de rôle. La chasse aux fantômes, c’est un peu la même chose mais avec un degré de psychose supplémentaire.

Là où le phénomène est inquiétant, c’est avec la banalisation des pratiques telles que l’exorcisme et la communication avec des soi-disant défunts, véhiculé entre-autre par la médium – journaliste en vogue du moment. Ici, on touche à tout ce qu’il y a de plus sombre de la profession, à l’aspect sensationnel ainsi qu’à la représentation fantasmagorique de la médiumnité. D’ailleurs, il suffit de lire le premier et le second livre de cette journaliste – médium pour constater qu’elle puise ces « théories », ces nombreux exemples dans des séries télé tel que « Gosht Whisperer » mais aussi des films tels que : l’Exorcisme 1973-1974 (roman 1971), Shining 1980, Poltergeist 1982, l’Exorcisme : la suite 1990, l’Exorcisme : au commencement 2004, Dominion : Presquel to the Exorcist 2005, l’Exorcisme d’Emiliy Rose 2005, Le dernier exorcisme 2010, Conjuring 2013 (elle le cite en référence dans son 3e livre page 112, ce qui en dit long sur son inspiration), plus récemment Annabelle 2014 et à venir Conjuring 2 prévu pour 2015…

Au passage, il est toutefois bon de signaler qu’en 2005 dans la banlieue parisienne une personne est décédée d’un arrêt cardiaque suite à un exorcisme. Autre chose aussi importante à dire, c’est que ce genre de pratiques dites occultes est condamné par la loi et donc passible d’amende ainsi que d’emprisonnement.

Communication avec les défunts

Toujours d’après cette médium – journaliste, les défunts auraient besoin de l’énergie des vivants pour rester dans « notre dimension », la bonne blague ! Pour elle, c’est ce qui expliquerait que certaines personnes tombent dans de profondes dépressions, c’est un peu, voire même pas mal tiré par les cheveux comme théorie et même dangereux ! De plus si comme elle le signale dans son second livre (page 113) « il faut la force d’une centrale électrique à un défunt pour venir jusqu’à nous », on imagine mal qu’un esprit puisse se contenter de se coller à un simple corps d’homme afin de l’infiltrer, s’il a besoin d’autant d’énergie pour rester dans le monde des vivants ! C’est du n’importe ! Cela contredit tout ce qu’elle explique dans son 1er et 2e livre. C’est pareil, lorsqu’elle dit qu’une entité utilise son corps et ses cordes vocales pour s’adresser directement à son interlocuteur (page 115 de son 2e livre), cela n’est pas sans rappeler le film GOSHT de 1990 où Oda Mea Brown se laisse « posséder » par Sam afin qu’il puisse parler et « toucher » Molly. On pense aussi au premier passage où un esprit prend possession d’elle sans lui demander son avis et où le défunt par la voix d’Oda Mea demande à la consultante ce qu’elle a fait à ses cheveux… Pour le coup, c’est tiré par les cheveux et risible ! Mais comme on le dit, plus c’est gros plus ça passe !!! En tout cas, cela prouve encore une fois que cette médium – journaliste a dû regarder énormément de films afin d’étayer tous ses livres. Il faut croire qu’elle devait manquer d’inspiration ! Mais le plus triste, c’est que le collectif croit en ses sornettes et certains journalistes en premier. C’est désolant !

Et puis, il y a aussi le passage sur les soi-disant infiltrations d’esprits (page 145, 2e livre). Alors si vous travaillez dans un hôpital, dans une morgue, un cimetière ou si vous êtes médium, vous avez presque 99% de chance de vous faire coller par un esprit. C’est vraiment n’importe quoi. Que des lieux comme les hôpitaux ou des endroits où des drames se sont produits concentres une « énergie » et donc une mémoire touchant à la souffrance, à la douleur et à la peine c’est une chose, mais soyons clairs, il n’y a pas plus de défunts dans un hôpital que dans un cimetière ou dans la « rue ». Cette « théorie » est encore une fois tirée d’un épisode de Gosht Whisperer. Il faut croire que c’est une série qu’elle a dû beaucoup regarder et qui l’a certainement profondément perturbé…

Conclusion, nous ne sommes pas entourés de morts et de défunts… Tout cela, ce n’est qu’une légende urbaine ! La réalité est tout autre et heureusement !

Communication avec les défunts

Pour clôturer cet article un peu long, intéressons-nous maintenant à l’âge de raison. Les fameux 7 ans. Et oui, le chiffre 7, le fameux chiffre magique ! Toujours d’après cette médium – journaliste mais aussi d’après d’autres professionnels, tous les enfants sont médiums jusqu’à ses 7 ans. Cela reprend une théorie américaine tout droit dérivée d’une secte. Après, s’ils le sont encore après 7 ans, toujours d’après cette médium – journaliste, cela semble anormal, voire pathologique (page 151 à 154 de son 2e livre). Là encore, c’est n’importe quoi, il y a plein d’enfants qui ne sont pas médiums et qui ne le seront jamais. D’ailleurs, le fait qu’un enfant ait un ami imaginaire n’indique en rien une faculté de médiumnité, cela peut aussi être le signe d’une grande imagination ou tout simplement à une évolution psychologique logique et saine de l’enfant. Si un enfant est médium, il l’est toute sa vie et cette faculté ne s’interrompt pas à 7 ans parce que c’est l’âge de raison. De même, un adolescent qui aurait cette faculté ne se verrait pas forcément fragilisé par celle-ci. Cela ne le conduirait pas plus vers la toxicomanie ou la schizophrénie. Le discours de cette femme paraît particulièrement dangereux. En revanche, un médium d’une cinquantaine d’années qui part dans de telles théories, de telles élucubrations ridicules, a toutes ses chances de finir en HP ou alcoolique.

Au passage, il est toutefois important de préciser que la schizophrénie ou encore la paranoïa se « réveille » chez les jeunes hommes entre 17 et 23 ans et chez les jeunes femmes entre 21 et 27 ans. Il faut aussi indiquer que la schizophrénie est due à une vulnérabilité psychologique accentuée par des facteurs de stress comme la drogue (marijuana, PCP…) mais aussi l’environnement familial et social dans lequel grandira le jeune… On sait aussi que des changements violents et brutaux peuvent être un des déclencheurs à cette maladie, tout comme il existe aussi un aspect héréditaire ainsi qu’un facteur plus physique lié à des affections qui bloqueraient le développement cérébral comme une infection virale touchant le cerveau…

La médiumnité source de schizophrénie, ça fait doucement sourire. De plus, elle voit cela de son regard d’adulte. Un enfant, lui, verra cela au travers son propre prisme qui est celui de l’enfance. Il n’y mettra certainement pas les mots ou les interprétations d’un adulte. Quant à l’idée ou la perspective que cette médium – journaliste puisse bloquer les « capteurs » des jeunes médiums (page 153), c’est bidon. Là encore, on ne peut pas s’empêcher de penser à la série « Charmed » où la grand-mère bloque les pouvoirs des trois sœurs afin qu’elles puissent grandir tranquille et les récupérer à l’âge adulte. Nous sommes encore dans de la fiction, toujours et encore !

Communication avec les défunts

Voilà pour ce premier article. Vous l’aurez compris, il est toujours intéressant de garder les pieds sur terre. Après chacun ses croyances tant que celles-ci n’exploitent pas la crédulité des autres et n’enferment pas les gens dans des schémas ou des mirages tirés de films à sensations fortes. Nous sommes sur terre et même s’il est toujours bien de rêver, de garder l’esprit ouvert, d’écouter sa voix intérieure, cela ne veut pas dire qu’il faille adhérer aux théories les plus folles, les plus irréalistes, juste parce que cela nous fait du bien au moral ou à l’ego… Un peu de sens critique n’a jamais fait de mal à personne bien au contraire, cela évite les dérives et préserve parfois du pire !

© Chris Semet

(Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce contenu par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de Chris Semet est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

De même, toutes malveillances sur ce site feront l’objet de recherches et des poursuites pouvant conduire à la restriction, voire à l’annulation totale de votre abondement internet et ce, quel que soit votre fournisseur (voir loi Hadopi et les obligations de l’internaute sur le site de la CNIL).

Autres horoscopes avec chris-semet.net / Voyance, Astro&Co HOROSCOPES

Retrouvez toute votre astro chinoise avec chris-semet.net / Voyance, Astro&Co : Horoscopes chinois et les grandes caractéristiques des 12 signes chinois

CONSULTATIONS VOYANCE et ASTROLOGIE avec Chris Semet

© 2005-2014 Chris Semet / Voyance, Astro&Co

Visit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On YoutubeCheck Our Feed