M comme

M comme Médium

Actuellement, beaucoup de professionnels se disent médium. Mais c’est quoi au juste un médium ? Etymologiquement, le mot médium signifie milieu, intermédiaire, donc rien à voir avec la notion de voir ou de percevoir le futur. Aux USA tout comme au Royaume Uni, on surnomme les médiums : Channel, ce qui veut dire canal. Cela prend tout son sens. Le médium, c’est bien celui qui communique avec les défunts, nos chers disparus. Alors pourquoi faire cet amalgame et cette confusion entre la voyance et la médiumnité. Tout simplement parce que dans les années 80, le terme de voyant était tellement malmené, tellement galvaudé que certains professionnels l’ont préféré à celui de voyant, le détournant de son sens premier.

D’ailleurs, ne dit-on pas que l’on va consulter un voyant ou que l’on fait de la voyance ! On ne dit jamais que l’on fait de la médiumnité mais que l’on communique avec les morts ou les défunts. Ainsi, n’en déplaise à pas mal de professionnels mais la médiumnité est bien le fait de communiquer avec les défunts. Il n’y a donc ici rien qui touche de près ou de loin à l’avenir et donc à la voyance. Après être voyant n’empêche pas d’être médium et inversement !

A lire :

-Somnambulisme et médiumnité, T1 + T2 | Bernard Méheust | Eds : Empêcheurs de Penser en Rond

-La Médiumnité, Phénomènes physiques, psychiques et scientifiques | Jackie Laudreau Valabrègue | Eds Robert Laffont