Quand les voyants ou médiums médiatisés amènent la nouvelle génération sur la mauvaise voie

Depuis trois ou quatre ans, nous pouvons voir des voyants médiatisés et ayant une belle notoriété banaliser l’Audiotel et bien d’autres pratiques, ce qui a des effets dévastateurs sur la nouvelle génération de professionnels qui arrive ou qui est là.

Ces soi-disant grands noms de la voyance donnent tout simplement le mauvais exemple et cela ne les dérange pas car les tout-puissants ‘Argent’ et ‘Média’ les accompagnent et leur donnent crédit dans leur quête de notoriété. D’ailleurs aucun d’entre eux ne s’interroge sur leurs choix et leur direction ou même l’exemple qu’ils donnent.

À ça, pour parler des grands changements et autres bouleversements que notre planète va connaître sur les mois, voire les années à venir, ils sont très forts. « Notre monde change, notre rapport à l’argent va devoir se transformer, nous allons devoir quitter un système périmé », nous disent-ils, tout en continuant à ‘vénérer’ les Dieux Argent et Audiotel… Je vous laisse lire un extrait qui en dit long sur leur démarche. (Voir ci-dessous)

Après, je conçois qu’il faille gagner sa vie. Cependant, je pense sincèrement que lorsque l’on a une certaine notoriété, il faut mettre celle-ci au bénéfice d’une cause juste surtout si cela aide des jeunes à trouver des ‘modèles en matière de déontologie dans cet univers où il y a de tout. La gloire pour la gloire, être connu pour être connu, cela n’apporte jamais rien de bien et le revers de la médaille est souvent très décevant !

Ce qui est d’autant plus dommage, c’est que certaines de ces personnalités de la voyance sont vraiment douées mais pour le coup, elles perdent tout crédit et toute respectabilité.

Ainsi, pour ces professionnels décomplexés, toute l’escroquerie consiste à promouvoir une équipe de voyants (rien plus qu’une plateforme de voyants et donc un Audiotel) dont ils cherchent à se dégager de toutes responsabilités en indiquant qu’ils n’ont rien à voir avec ce numéro surtaxé ou à la minute (voir photos 1).

Photo 1

Capture écran – Photo 1

Ce qu’ils oublient souvent de dire, c’est qu’ils ont passé un contrat avec ce service Audiotel et qu’ils touchent une ‘commission’ sur les consultations. Un complément de revenus comme le dit si bien l’entreprise qui promeut ce ‘service’. Pourquoi croyez-vous que ces professionnels mettent ses numéros surtaxés sur leur site si ce n’est pour se faire du fric facile en parallèle de leurs consultations privées. Mais cela ne les empêche pas de cracher dans la soupe. (Photo 2)

Capture écran – Photo 2

Même les deux guides les plus connus du web en matière de référencement font la promotion de l’Audiotel. Pour se dédouaner de toutes responsabilités, ils vous diront qu’ils ne sont pas là pour dire ce qui est bien ou pas, ce qui marche ou pas ! Vous pensez bien qu’ils ne vont pas descendre les Audiotel puisque ces derniers remplissent leurs espaces publicitaires. Et oui, nous parlons encore d’argent. Ils pourraient faire de la pub pour de la cosmétique ou encore des croquettes pour chien mais non ils choisissent délibérément de mettre en avant des Audiotels. Pourquoi ! Parce que ça leur rapporte et qu’ils sont liés par contrat avec ces numéros surtaxés. Il suffit de prendre le premier guide qui existe dont le gestionnaire est un voyant assez en vogue actuellement et qui officie lui-même sur un Audiotel. Pourquoi voulez-vous qu’il dénonce ce principe et cette escroquerie puisqu’il y participe, c’est son gagne-pain ! Pas évident de cracher dans la soupe ! Mais pour le coup, on peut se demander s’il n’y a pas ici un conflit d’intérêt !

Certains voyants par culpabilité vont même jusqu’à avertir sur les risques d’addiction à ses numéros surtaxés (Photo 3). Encore plus étonnant, ils connaissent la dangerosité du produit mais il le propose quand même. C’est un peu l’effet médiator, non ! Cet avertissement n’a qu’un seul but, soulager leur conscience afin de pouvoir encaisser en toute quiétude la commission ou le pourcentage qui leur sera versé en fin de mois. C’est vraiment lamentable.

D’autres, pour vous mettre en confiance, vous indiquent qu’ils ont soigneusement sélectionné les voyants qui collaborent avec eux (voire capture d’écran ci-dessus). Quelle hypocrisie, la plupart d’entre eux ne se sont jamais vus sauf par l’intermédiaire de photos d’identité (souvent fausses) présentent sur la plateforme-web. Ces équipes de voyants ou de médiums (peu importe comment ils se présentent) ont simplement été recrutées par l’entreprise qui développe ce genre de service, si l’on peut appeler ça un service.

Ainsi, ces soi-disant grands voyants dont les médias nous gavent et nous rabattent les oreilles sont franchement loin d’être clean et leur déontologie laisse à désirer. S’ils peuvent faire ce genre de pratique, imaginez ce qu’ils peuvent faire ! Je vous laisse le soin de l’imaginer !

Ces grands voyants ont d’ailleurs tous le même site internet décliné à l’infini par le guide qui les référence ou l’entreprise Audiotel qui est avant tout un fournisseur, un éditeur de contenu et un générateur de trafic téléphonique surtaxé. Il est donc triste de voir que ces professionnels ont cédé librement et sans aucune conscience au chant de l’argent facile.

Il en va aussi de même pour ces quelques voyants qui font de la voyance en direct à la télé, ce sont d’ailleurs les mêmes dont je parle plus haut. Si le principe de l’émission de voyance est bien et a une réelle utilité, c’est tout ce qu’il y a derrière qui pose un vrai problème. Que ces chaînes ou que ces producteurs désirent donner un service en donnant un accès facile à la voyance, c’est une chose, mais qu’ils en profitent pour faire du fric derrière en développant ou en banalisant les Audiotels à côté de l’émission, c’est une autre affaire. Malheureusement si vous prenez les deux émissions qui existent actuellement (et dont le principe premier a été détourné et volé, peu importe le terme), ce n’est pas le contenu de l’émission que l’on vous vend mais l’audiotel et les équipes de voyants qu’il y a derrière. C’est ça qui est regrettable !

L’un des voyants phares d’une de ces émissions avait d’ailleurs déclaré qu’il n’était pas payé pour faire cette émission (quelle bonté). Effectivement si la chaîne ne le paie pas, il ne s’est pas vanté de dire qu’il touche un cachet au pourcentage sur le nombre d’appels (surtaxés) ainsi que sur tous les appels de la plateforme d’appel (Audiotel) que la production a mise en place en parallèle de l’émission sur le net et dont les tarifs laissent dubitatifs (voir capture d’écran – photo 4). Cependant, venant de ce voyant, cela n’est plus très étonnant. Lors de la promotion de son dernier livre, il avait déclaré qu’il ne gagnait pas d’argent et que tout était reversé à une association. Il avait juste oublié de dire que son éditeur lui avait versé un ou des avaloirs, soit à la signature du livre, soit à la remise du manuscrit… Pour ce qui est des droits d’auteur, là en revanche, cela demande à être vérifié car les lois changent tout le temps !

Capture écran – Photo 4

Toujours dans cette même émission où deux voyants se partagent l’affiche, cela ne dérange personne que l’un deux pratiquent un numéro surtaxé qui transite par la Suisse. De même, ça n’interpelle personne que ces professionnels travaillent par SMS (surtaxés) ou bien souvent, ce ne sont pas eux qui répondent au SMS mais des personnes qui la plupart du temps ne sont même pas voyants. Affligeant !

Et les télés cautionnent et exploitent. Cela ne le dérange pas ! Les médias sont d’ailleurs friands de ses personnalités de la voyance. Cherchez l’erreur !

L’un de ses praticiens (médium – magnétiseur), dont je tairai le nom, n’hésite pas à dire sur son Facebook (voire copie d’écran – photo 5), que son évolution spirituelle et vibratoire lui permet de faire rentrer de l’argent. Étonnant, c’est donc là le seul but de son métier, de son évolution sur terre. C’est fascinant !

Capture d’écran – Photo 5

Indirectement, ces professionnels médiatiques cautionnent dont les numéros SMS et notamment les fameux numéros comme « envoie rêve au 7***** et tu sauras qui t’aime en secret ». Du grand n’importe quoi !

Capture d’écran – Photo 6

Bien souvent, ce genre de pub que l’on voit à la télé est adressé aux ados. C’est assez inquiétant ! Il faut être aveugle pour ne pas voir le danger de l’addiction, c’est un peu comme la première cigarette. Après ce qui est étonnant, c’est que le CSA ne met pas de limites ou de garde-fous !

L’irresponsabilité de ses professionnels est dramatique et cela a pour conséquence de voir émerger une nouvelle génération de voyants ou de médiums qui cherchent la médiatisation à tout prix et l’argent facile. Ce que certains professionnels dénonçaient il y a quinze ou vingt ans refait surface. C’est dramatique pour la profession, nous sommes en train de régresser. J’en veux pour preuve, ce jeune professionnel de vingt, vingt-cinq ans qui propose de vous envoyer sa médaille magnétisée (certainement miraculeuse) ou qui pratique des rituels de protections (photo 8). C’est inquiétant surtout lorsque l’on voit que le guide qui est censé référencer les voyants le met dans ses favoris tout simplement parce que ce jeune homme s’adonne à faire des prophéties sur le monde en général et sur la politique…

Capture d’écran – Photo 8

 Tout cela est assez consternant et inquiétant. Les voyants et astrologues des années 80 – 90 (je pense notamment à certaines personnalités décédées qui officiaient à la radio) qui se sont battus pour redorer le blason de notre activité et qui ont dénoncé les salons, les émissions shows ainsi que l’Audiotel, doivent se retourner dans leur tombe.

On ne peut qu’espérer à l’avenir que ces professionnels se remettent en question (chose qu’ils ne semblent pas savoir faire), que la nouvelle génération trouvera d’autres modèles et que les médias choisiront d’autres représentants du monde de la voyance, de l’astrologie ou du channeling… Mais ça, ce n’est pas vraiment gagné d’avance !

©Chris Semet 2012