ELECTIONS 2012 : Quand les astres et l’intuition lâchent des professionnels trop zélés et prétentieux

On pourrait croire qu’avec le temps, l’expérience les professionnels de la voyance et de l’astrologie apprendraient de leurs erreurs, se remettraient en question afin de revoir leur comportement, fassent preuve d’humilité ou gagnent en sagesse, mais non ! Espérons que cette fois, la leçon sera retenue et que ces derniers fassent preuve de plus de retenue.

Ce qui est clair, c’est que cette fois, les astres et même l’intuition des plus clairvoyants se sont joués d’eux !

Toutes ces prédictions ou prévisions (au bon vouloir de chacun) ne font que me conforter dans l’idée que la voyance, l’astrologie ou la numérologie politico-mondiale ne fonctionnent pas et ce pour plusieurs raisons.

Toutefois avant de me lancer dans une telle analyse, il m’a semblé intéressant de reprendre toutes les prévisions faites par ces ‘professionnels’.

<< 

Tout d’abord commençons par M. C.A qui affirmait que cette élection allait ressembler à Dallas. Que dire, mis à part que beaucoup de Français ont trouvé cela ennuyeux et très décevant… Rien à voir donc avec le soap qui a passionné toute une génération. Sa seule intuition fut de dire que Marine Le Pen allait laisser une forte impression mais malheureusement pour lui, il ne fallait pas être voyant pour le dire. N’importe quel  »chasseur » de tendances l’aurait pressenti ! Ce dernier avait, comme beaucoup d’autres, annoncé le candidat sortant réélu. Il s’était même targué de dire dans une émission sur Paris Première qu’il avait une meilleure façon de travailler que Mme E.T (grande habituée de ce genre de prévisions). Aujourd’hui, nous pouvons faire le constat suivant : sa méthode n’est pas meilleure que celle de cette autre astrologue. Loin de là ! Surtout lorsque l’on sait qu’en 2007, ce dernier avait vu Ségolène Royal, présidente. Cela fait sourire.

Autre personnage de la voyance, dite pure et directe, Mme I.V qui voyait les deux candidats dos à dos en expliquant que cela signifiait pour elle une cohabitation au sein du gouvernement… Elle avait vu aussi une majorité pour le président sortant. On peut dire maintenant que l’avenir ne lui a pas donné raison. Elle n’était cependant pas la seule, M.B, G, A. de V, D.B que certains retrouvent régulièrement sur une télévision associée à l’Ile de France abondaient dans ce sens et au final, le résultat n’est pas vraiment concluant.

Il en va de même pour le ‘médium’ J.D, qui lui, intervient régulièrement dans divers talk-show. Je le cite « Nicolas Sarkozy devra se battre….. mais il gagnera sur le fil. Quand on sait qu’il avait prévu Ségolène Royal gagnante en 2007, cela amène à s’interroger, voire à en rire.

-Du côté des astrologues, nous avons C.H (grande habituée des ondes) qui avait non seulement fait fausse route en 2007 mais aussi lors des élections municipales en 2008. On pourra se rappeler son passage sur canal plus lors de la promotion de ses horoscopes annuels et de ses déclarations. Encore une qui n’a pas vraiment su lire la carte du ciel des présidentiables. À côté d’elle, A.G, très connue aussi pour ses nombreuses interventions télé, l’astrologue phare d’une chaîne dédiée à ce domaine. Elle aussi est connue pour ses problèmes d’interprétations. D’elle, on se rappellera l’élection 2007 et dans un autre registre, la nomination de Jean Dujardin( ce dernier, d’après elle, ne devant pas être oscarisé)… Toutes ses prévisions fausses… Je ne pouvais pas non plus passer à côté des prévisions de Mme M.D ou encore de Mme C.L, toutes allant dans le même sens…

Tous ont fait fausse route.

Pour ceux qui avaient soit disant vu juste, il y en avait, mais quand on essaie de faire un bilan de leurs prédictions précédentes, on a le droit de s’interroger. Si l’on se penche sur le cas de M. O, qui a bien vu François Hollande élu, en revanche en 2007, il avait penché pour Ségolène… Cela laisse dubitatif.

>>

Alors que pouvons-nous en déduire. Que la voyance n’existe pas ? Que l’astrologie ne fonctionne pas ? Je ne crois pas.

S’agit-il d’une erreur d’interprétation liée à une intuition défaillante, à une non-compréhension des symboles ou du langage des astres, peut-être ! Dans la logique des choses, je dirais oui et dans ce cas précis, je ne peux m’empêcher de dire aux astrologues qui ont tenté leur chance que des planètes dites ‘’collectives-inconscientes’’ (Uranus, Neptune, Pluton) par rapport à un tel événement auraient dû mettre la puce à l’oreille de certains. Mais d’un autre côté si je m’en tiens à mon raisonnement et à ce que je redis depuis des années à tous les médias, c’est-à-dire que la voyance ou l’astrologie, la numérologie pratiquée de cette manière ne fonctionne pas, alors je dirai non !

Ainsi, pour moi, tout ce qui touche au collectif, au mondial ne peut pas marcher car il n’y a pas d’échange, pas de contact, pas de dialogue et surtout pas de présence comme cela peut être le cas lors d’une consultation privée par téléphone ou en cabinet. Cela n’est qu’une forme de monologue entre le professionnel et son inconscient, ses convictions profondes et cela quoi que certains en pensent.

-Ainsi, il est indiscutable que l’aspect psychologique du professionnel prend souvent le dessus dans ce genre d’exercice. Personne n’est vraiment objectif surtout lorsqu’il s’agit de politique. Nous avons tous une sensibilité plus ou moins prononcée. Si vous relisez le prévisions / prédictions des élections et ce, quelle que soit l’époque, plus que des pronostics, celles-ci mettent en lumière la couleur politique de ceux qui les annoncent. Je trouve cela assez dommage surtout lorsque l’on sait qu’un professionnel doit rester neutre (on est en droit de se demander comment certains peuvent consulter en privé, cela doit être dramatique pour les consultants). L’astrologue C.H qui officie sur les ondes et qui se dit venir d’un cursus de psycho devrait en avoir conscience et arrêter de se prêter au jeu des prévisions (politiques).

-L’image des candidats joue aussi beaucoup. Ainsi, la représentation que l’on a d’une personnalité mais aussi à son comportement auxquels la plupart de nous avons accès plus ou moins en continue à travers les médias, internet… et ce depuis bien des années sont un élément supplémentaire qui peut fausser l’interprétation de ces professionnels.

-Le fait que cet exercice se fasse dans un cadre (la consultation privée) qui au final n’en a pas ici (les prévisions politico-mondiales), semble aussi être un élément d’échec. Nous sommes en dehors d’une consultation privée, il n’y a pas d’échange établit entre le professionnel et un consultant. Ici, il n’y a que le professionnel face à ses ressentis, ses connaissances personnelles en la matière, ce qui rend le procédé de prédictions ou de prévisions politiques quasi impossible. Comme je l’ai toujours dit, pour faire de la voyance, il faut une voie, une présence, sans quoi rien n’est faisable. D’ailleurs, on pourrait s’interroger sur ces procédés qui consistent à faire des prévisions, des prédictions sur des personnes qui n’ont rien demandé à la base ! Cela n’est-il pas une forme de violation de la vie privée ? La question reste ouverte !

Vous l’aurez compris ce genre de pratiques ne marche pas. D’ailleurs, cette façon de travailler ne peut que desservir notre profession.

Nous ne sommes plus au temps des prophètes ou des Pythies qui exerçaient dans des lieux bien précis, souvent des grottes, où l’air était saturé par des spores de champignons ou des gaz volcaniques dont la propriété première était de les amener à un état second. Une sorte de transe où la réalité, la conscience ne sont plus. D’autres mâchaient à haute dose des feuilles de lauriers pour arriver à cet état de conscience modifié.

A noté aussi, que les Pythies ou les prophètes étaient démarchés par les rois, les puissants de l’époque qui souhaitaient avoir des prédictions sur le monde qui les entouraient et sur leur propre destin qui était souvent lié à la conquête d’autres états, d’autres pays. Il y avait donc le lien  »consultant – professionnel » qui manque chez nos voyants et astrologues modernes lorsqu’ils se lancent dans des prévisions mondiales et politiques.

Il serait donc bon que ces professionnels suffisants, arrogants et il faut bien le dire très peu professionnels se remettent en question, tirent les leçons de leur conduite et cessent de pratiquer ainsi. Cependant, étant du genre réaliste et je me doute que demain, après-demain ou en 2017, les mêmes chercheront la lumière des projecteurs des plateaux télé, pour chercher à se mettre en avant via ce genre d’événement qui suscite, il faut bien le constater, autant d’espérance que de peurs chez nos concitoyens et ce juste d’en l’espoir que ces professionnels puissent dire au résultat final ‘’vous voyez, je l’avais bien vu’’.

© Chris Semet