K comme…

Ou Karman est le principe de causes à effets mais aussi de l’enchaînement de ces derniers. On ne peut pas parler de Karma sans parler de réincarnation (le samsara = cycle des réincarnations) où plutôt de l’incarnation de notre propre vie. En sanscrit, Karma veut dire faire et il tend avant tout à nous rendre responsable de nos actes, de nos choix afin d’avancer dans notre vie présente. Le Karma est loin d’être l’image négative que le monde occidental en a faite. Il est l’élément indispensable qui nous permet d’évoluer durant notre existence et donc de nous améliorer. On pourrait donc plus ou moins résumer le Karma à la notion d’action, de mise en œuvre, de l’apprentissage et donc de -l’enrichissement- spirituel de l’être.

Bon nombre de personnes confondent le Karma et le Dharma. Le dharma est en quelque sorte l’héritage de nos vies antérieures. C’est donc l’ensemble des outils dont nous disposons lorsque nous venons au monde.

À lire :

-La voie du Bouddha -Kalou Rinpoché-, éd. points