G comme…

C’est une technique divinatoire ou plutôt de voyance qui s’appuie sur des figures formées par des cailloux, des pièces, des coquillages… Ainsi, c’est en quelque sorte un support au même titre qu’un jeu de tarot, de cartes, qu’une date de naissance ou qu’un thème astral.

À lire :

-La géomancie traditionnelle -Hadji Khamballh-, éd. Tredaniel

 
C’est l’étude de l’écriture et plus exactement de notre personnalité grâce à notre écriture. Et oui, il semblerait que nos écrits en disent long sur nous. Notre façon de poser notre ‘plume’ et ce quel que soit notre âge peut révéler bien des choses. Cependant, il ne s’agit pas de faire de la voyance mais tout simplement de comprendre comment ‘pense’ la personne. Ainsi, la graphologie permet de mettre en avant l’état d’âme au moment de l’écriture d’un mot, d’une lettre ce qui peut évoluer d’une période à une autre ou d’un âge à un autre.
A lire :
-ABC de la graphologie -Jules Crépieux-Jamin, éd. Puf

G comme Guides (Spirituels)

C’est un terme que beaucoup de voyants et médiums emploient pour désigner ceux, celles ou celui qui leur transmettent des messages. Certains parlent souvent de guides spirituels. Ces guides sont, soit en relation avec les propres défunts du professionnel, soit du consultant, soit encore ils émanent d’une source plus spirituelle ou plus religieuse. Cette idée qui veut que nous soyons tous « orientés » ou « guidés » par un être supérieur ou dit « de lumière » est assez difficile à imaginer et à croire.

Beaucoup de professionnels de la voyance utilisent le mot guide ou encore guidance pour se dédouaner de leurs propres intuitions, de leurs propres ressentis ou perceptions. En fait, ils ne s’assument pas en tant que voyant. Qui n’a pas entendu un voyant ou un médium parler ainsi : « on me dit que » ou encore « on me parle de »… Ce qui est embêtant dans cette possible théorie des guides, c’est que bien souvent il y a une croyance derrière et qui dit croyance dit souvent religion, donc de divin. Il faut être clair, la voyance n’a aucune religion, aucun courant spirituel, elle est ! De ce fait, vous devez vous méfier des voyants qui vous parlent de leurs guides spirituels. Encore une fois, on peut être voyant ou médium et complètement athée ou agnostique, voire même très cartésien… Une faculté est une faculté, on la développe ou pas et cela n’a rien à voir avec des guides !

A lire :

Les Guides spirituels et les Anges gardiens | Richard Webster | Ada Eds